EnvitéRA, recherche académique santé environnement, valorisation de la recherche, plateforme santé environnement, interface recherche acteurs économiques, santé environnement en rhone-alpes, experts santé environnement en rhone-alpes

Aménagement du territoire et enjeux en santé-environnement

Présentation

Impact nanomatériauxLe fait urbain majeur dans les pays industrialisés est celui de l’extension de l’urbanisation à l’échelle des territoires, avec un empiètement sur les espaces agricoles et une occupation croissante des équipements et infrastructures. Les conséquences environnementales sont désormais connues et mesurées, notamment en termes d’artificialisation des sols, de reconfiguration de l’espace pour une généralisation de la mobilité motorisée avec les émissions polluantes induites (gaz à effet de serre, polluants atmosphériques, bruit), de pression sur la qualité des ressources en eau, sur les milieux naturels et la biodiversité. Les conséquences sociales et économiques sont elles aussi bien appréhendées par l’aménagement du territoire, avec l’instauration de politiques nationales de planification à vocation de développement des territoires par voie de métropolisation (les travaux de la DATAR).

Cependant les enjeux de santé publique font l’objet essentiellement d’une lecture en termes d’offre médicale et d’accès aux soins (structures hospitalières, centres médico-sociaux) sans intégrer les enjeux en santé-environnement d’une part et sans considérer les effets induits à moyen et long terme par les modes d’occupation spatiale des populations, les besoins d’équipements associés et leurs impacts sur la qualité de vie.

Aussi semble-t-il important d’ouvrir un champ de recherche à la fois trop peu exploré, fortement intégrateur des enjeux en santé-environnement pour les populations, très structurant dans une démarche inter-disciplinaire et très prometteur en vision prospective. En complément des axes de recherche du programme EnvitéRA, ce nouvel axe nommé « Aménagement du territoire et enjeux en santé-environnement », propose un éventail de rubriques en lien avec les autres axes (« nanotechnologies », « air et pesticides ») en considérant plus spécifiquement :

  • Impact nanomatériauxLes modes d’occupation de l’espace par les infrastructures, équipements et activités en relation avec les voies d’exposition et les risques en santé-environnement pour les populations (approche spatiale des processus d’urbanisation),
  • Les politiques publiques en urbanisme et aménagement du territoire, et la prise en compte des enjeux en santé-environnement sur les différentes échelles spatio-temporelles (approche « politiques publiques »),
  • Les méthodes globales et intégratrices des enjeux en santé-environnement, s’appuyant sur une vision éco-systémique des multiples composantes des territoires (les territoires en tant qu’éco-systèmes complexes),
  • Les dispositifs socio-techniques et procédés permettant l’identification, la mesure, l’évaluation, la gestion des risques en santé-environnement (instruments de mesure, indicateurs de suivi, système de surveillance, procédés de réduction, évitement et compensation des effets et impacts en santé-environnement).

De façon transversale, pourront être inscrites les problématiques des inégalités sociales en santé-environnement sur les territoires, du fait des disparités observées, mesurées et évaluées entre espaces ruraux-urbains, inter-urbains et inter-territoriaux, entre régions, voire entre pays.

© Envitéra

     Nos partenaires
   region-AURA       Envirhonalp        ARS        DREAL        PRSE2